France, 2019, Fiction, Couleur, 20'07
Numéro de visa : En cours
Disponible jusqu’au 31 décembre 2021
Mots Clés : Humour noir / Pays étranger / Religion / Absurde

Souleymane est un jeune habitant d’une ville du Moyen Orient où la charia la plus stricte a été instaurée. Toutes les femmes sont contraintes à porter en public la Burqa intégrale. Souleymane vient de se marier, c’est le bonheur pour le jeune couple, malgré le régime répressif. Les deux tourtereaux décident de sortir faire leurs courses. Pendant leur sortie, Souleymane a une altercation avec un homme massif et patibulaire, lui-même accompagné par sa Burqa...

Réalisation et scénario : Fabrice Bracq

Image :
Philippe Brelot

Montage
: Harold Hannequin

Son :
Sam Bouchard

Interprétation :

Omar Mebrouk (Souleymane)
Chadia Amajod (Soraya)
Malika Alaoui (Leila)


Production :
Offshore

Primé au : 

 

Sélectionné aux : 

Festival du film court de Villeurbanne 2019

Burqa City est une pure satire d'un monde devenu absurde. Dans celui-ci, les femmes sont toutes contraintes de porter la Burqa et de se taire dans l'espace public. Si bien que lorsque la femme de Souleymane se fait enlever, difficile de la retrouver.

Fabrice Bracq pousse les curseurs de l'absurde à l'extrême pour permettre la critique d'une société totalitaire. On rit beaucoup parfois jaune mais souvent de façon franche devant le ridicule de certaines situations et de certains personnages. On pense notamment à une excellente scène dans la gendarmerie avec un commissaire plus vrai que nature. Enchaînant les situations ubuesques, le film est fidèle à son projet : c'est bel et bien une comédie.

 Court-métrage aidé en production par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec le CNC

J'aime, je partage !