France, 2016, Animation, Couleur, 4’15
Numéro de visa : 
Disponible jusqu’au 31 décembre 2019
Mots Clés : Musique, Peur, Pulsation

Emile, jeune violoncelliste, est submergé par l'angoisse le jour d'un concert...

Réalisation et scénario : Léa Krawczyk

Image :
Léa Krawczyk

Montage
: Sylvie Perrin

Son :
Pierre Oberkampf

Production :
La Poudrière

Sélectionné aux :
Festival international de films d’animation de Bucheon (BIAF) (Corée du Sud, 2017)
Festival international du film d’animation de Genève (Animatou) (Suisse, 2017)
Festival international du film de Cannes (2017)
Festival international du film d’animation d’Espinho (Cinanima) (Portugal, 2016)

L’angoisse de l’avant spectacle est parfaitement retranscrite dans A perdre haleine. Le spectateur ressent le même trac que le violoncelliste. Cette réussite est sans aucun doute due à une excellente bande-son et à l’utilisation de seulement deux couleurs : le bleu du monde extérieur et le rouge de l’angoisse intérieure qui ne le quitte plus…

 Court-métrage issu de l'école de la Poudrière, soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes

J'aime, je partage !